Entretien et réparations en LOA/LLD : qui paye quoi ?

Entretien et réparations en LOA/LLD : qui paye quoi ?

L’achat d’un véhicule représente souvent une décision majeure, impliquant un investissement conséquent. La location avec option d’achat (LOA) ou la location longue durée (LLD) sont des alternatives de plus en plus plébiscitées. Ces formules offrent une certaine flexibilité et permettent de profiter d’un véhicule neuf ou récent sans avoir à débourser une somme importante à l’achat. Cependant, l’entretien et les réparations sont des aspects cruciaux à considérer lors de l’établissement du contrat. Qui paie quoi ? Qui est en charge de quoi ? On vous dit tout.

L’entretien du véhicule en LOA et LLD

Lorsque vous optez pour un contrat de LOA ou de LLD, vous devenez locataire du véhicule. A ce titre, vous êtes responsable de l’entretien courant de la voiture, au même titre qu’un propriétaire. Ce qui signifie que les frais d’entretien régulier tels que les vidanges d’huile, le remplacement des filtres ou des balais d’essuie-glace sont à votre charge.

Cependant, certains contrats de location peuvent inclure un service d’entretien. Dans ce cas, un certain nombre de prestations d’entretien sont couvertes par le loyer mensuel. Il est donc primordial de bien lire le contrat avant de le signer, et de s’assurer de comprendre ce qui est inclus et ce qui ne l’est pas.

Les réparations en LOA et LLD

Là encore, le locataire du véhicule a généralement la responsabilité des petites réparations, comme le remplacement d’une ampoule grillée ou la réparation d’une crevaison. Toutefois, pour les grosses réparations (moteur, boîte de vitesse, etc.), la prise en charge peut être différente.

En LOA, le locataire est responsable des réparations du véhicule, sauf si un contrat d’entretien a été souscrit. En LLD, le contrat inclut généralement une garantie qui couvre les grosses réparations, à condition que le problème ne soit pas dû à une mauvaise utilisation du véhicule par le conducteur.

La garantie et l’assurance en LOA et LLD

Lorsque vous louez un véhicule, que ce soit en LOA ou en LLD, la question de la garantie et de l’assurance est primordiale. Généralement, le véhicule est couvert par une garantie constructeur pendant toute la durée de la location. Celle-ci couvre les pannes mécaniques et les défauts de fabrication.

Concernant l’assurance, la responsabilité de souscrire une assurance auto incombe au locataire. En effet, vous devez assurer le véhicule comme si vous en étiez le propriétaire. La plupart des contrats de location exigent une assurance tous risques.

L’état du véhicule en fin de contrat

En fin de contrat, le véhicule est restitué au loueur. Celui-ci va alors évaluer son état. Si le véhicule présente des dommages au-delà de l’usure normale, des frais de remise en état peuvent être facturés au locataire. Il est donc important de bien entretenir le véhicule et de le restituer dans un bon état.

Le rachat du véhicule en fin de contrat

Au terme d’un contrat de LOA, vous avez l’option d’acheter le véhicule. Le montant de cette option d’achat est fixé dés le début du contrat. Si vous choisissez de racheter le véhicule, les frais d’entretien et de réparation deviennent alors votre responsabilité, comme pour n’importe quel propriétaire de voiture.

En revanche, en LLD, il n’y a généralement pas d’option d’achat à la fin du contrat. Vous devez alors rendre le véhicule, ou opter pour un nouveau contrat de location.

L’entretien et les réparations d’un véhicule en location peuvent représenter un coût important. Il est donc crucial de bien définir les termes du contrat avant de se lancer dans la location d’une voiture en LOA ou en LLD.

Le financement en LOA et LLD : comment cela fonctionne-t-il ?

Lorsque vous optez pour un contrat de leasing auto, que ce soit en LOA ou en LLD, vous devez verser une somme initiale, appelée premier loyer majoré, généralement compris entre 10% et 15% du prix du véhicule. Par la suite, vous payez une redevance mensuelle pour l’usage du véhicule. Cette redevance est calculée en fonction de plusieurs critères : le prix du véhicule, la durée du contrat, le kilométrage annuel prévu, les services inclus (entretien, assistance…) et la valeur résiduelle du véhicule à la fin du contrat.

En LOA, dite aussi location avec option d’achat ou crédit bail, ce loyer mensuel est généralement plus élevé qu’en LLD car une partie de ce loyer est constituée d’une épargne qui vous permettra, si vous le souhaitez, d’acheter le véhicule à la fin du contrat. C’est cette possibilité qui différencie principalement la LOA de la LLD.

La LLD, ou location longue durée, est, comme son nom l’indique, une location pure. Vous payez pour l’utilisation du véhicule et vous devez le rendre à la fin du contrat. L’avantage de la LLD est que le loyer mensuel est généralement moins élevé qu’en LOA, même si ce n’est pas toujours le cas. L’inconvénient est que vous n’avez généralement pas d’option d’achat à la fin du contrat.

Les deux formules de leasing auto, LOA et LLD, offrent une certaine flexibilité et permettent de profiter d’un véhicule neuf ou récent sans avoir à débourser une somme importante à l’achat.

Comparer la LOA et la LLD vis-à-vis d’un crédit auto classique

Si vous envisagez d’acheter une nouvelle voiture, vous vous demandez peut-être si un contrat de loa ou de lld est la meilleure option. Comment cela se compare-t-il à un crédit auto classique ?

Lorsque vous achetez une voiture avec un crédit auto, vous contractez un prêt auprès d’un établissement bancaire pour financer l’achat du véhicule. Vous remboursez ensuite le prêt, avec des intérêts, sur une période déterminée. À la fin de cette période, vous êtes le propriétaire du véhicule. En revanche, avec un contrat de leasing auto, que ce soit en LOA ou en LLD, vous payez pour l’utilisation du véhicule, et non pour sa propriété.

Un avantage du leasing auto, qu’il s’agisse de LOA ou de LLD, est que vous pouvez souvent obtenir un véhicule plus cher que ce que vous auriez pu vous permettre avec un crédit auto. De plus, avec un contrat de location, vous avez la possibilité de changer de véhicule tous les 2 à 5 ans, ce qui est particulièrement intéressant si vous aimez conduire des voitures récentes.

Cependant, il faut noter qu’avec un contrat de leasing auto, vous ne serez jamais le propriétaire du véhicule, sauf si vous choisissez de l’acheter à la fin d’un contrat de LOA. De plus, vous pourriez être soumis à des frais supplémentaires si vous dépassez le kilométrage convenu dans votre contrat ou si le véhicule présente des dommages au-delà de l’usure normale.

Dans les deux cas, que ce soit pour un crédit auto ou pour un contrat de leasing auto, il est essentiel de bien comprendre les termes de l’accord avant de le signer.

Conclusion

Le choix d’un contrat de leasing auto, que ce soit en LOA ou en LLD, dépend de vos besoins, de vos habitudes de conduite et de votre situation financière. Avant de prendre une décision, assurez-vous de comprendre tous les aspects de l’accord, y compris qui est responsable de l’entretien du véhicule et des réparations, ainsi que les termes de la garantie. Si vous envisagez d’acheter le véhicule à la fin du contrat, n’oubliez pas de prendre en compte le coût total de l’opération, y compris le prix d’achat du véhicule et les coûts liés à l’entretien et aux réparations. En prenant le temps de faire vos recherches et de peser les avantages et les inconvénients, vous pourrez faire le choix qui correspond le mieux à vos besoins.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut